Les sessions débutants

Groupe
croix
Groupe

Session débutants

Les nouvelles dates 2018 sont disponibles.
8 rencontres en 2018 pour aller à la rencontre du Christ par l' oraison : 7 février, 15 février, 7 mars, 14 mars, 21 mars,4 avril, 11 avril, 16 mai de 20h15 à 22h15. Vous trouverez ci-dessous les conférences de l'an dernier :
Conférence du fr Romain sur qu'est ce qu'est l'oraison du 9 mars 2017

Conférence du fr Jean emmanuel sur la structure de la personnalité du 16 mars 2017

Conférence de Claudia Lucas du 23 mars 2017 sur les difficultés et les sècheresses

Conférence de Marie-Anne Lacome sur l'inhabitation de l'âme du 30 mars 2017

Conférence du fr Luc-Marie sur l'oraison de recueillement du 27 avril 2017

Conférence du fr Pierre-Marie sur l'oraison comme chemin de rencontre du Christ du 4 mai 2017

Dieu présent en toute chose, le Christ présent en chacun par sa grâce. Comment prendre pleinement conscience que le Christ vit vraiment là en moi ? S’ouvrir à Lui par la foi, se confier à Lui dans un don total de soi-même.

Le Christ m’aime tel que je suis, et c’est tel que je suis que je dois aller à sa rencontre, en moi.

L’oraison est une forme de prière où cette rencontre devient une rencontre où « un ami parle avec un ami », une « rencontre d’amour ».

Apprendre à préparer ces rencontres quotidiennes, apprendre à s’ouvrir à l’écoute de la prière du Christ en soi, c’est ce que vous propose l’Ecole d’Oraison de Toulouse, à la suite des Saints du Carmel, au cours de ses sessions pour débutants.

Chaque rencontre est composée de 3 temps (de 30 mns environ):

* un temps de partage (de 40 mns) sur la pratique de l'oraison vécue sur la semaine précédente, ces temps sont vécus en petits groupes (de 8 personnes maximum afin d'augmenter la qualité du partage) et sont animés par un animateur laïque (qui peut ainsi compléter l'enseignement doctrinal du "topo" et donner des conseils pratiques) et un animateur carme.

On propose aux participants de se mettre en route dans la pratique de l'oraison, en commençant par 5 mns par jour, puis 10, puis 15... jusqu'à 30 mns pour ceux qui se sentent prêts à vivre l'expérience... même si ce n'est pas le temps quotidien que l'on conseille aux débutants à l'issue de la session, mais lors de cette école, on expérimente vraiment un temps fort (un peu comme lors du Carême, c'est un entraînement spirituel intensif, qui nous sort de notre quotidien parfois usé, afin de nous remettre en chemin).

* un temps d'enseignement avec un intervenant ou un témoin laïc (30mns + les questions éventuelles) A Toulouse, ces dernières années, la spécificité de l'école a été d'être "à la suite des saints du Carmel": nous avons ainsi des intervenants de qualité auprès de nos chers frères carmes, mais nous avons aussi des femmes ou des hommes laïques très compétents dans le domaine qui viennent nous donner leur enseignement sur l'oraison.
Et chaque session invite pour un soir des témoins laïques, en général un homme et une femme, qui viennent nous parler de leur propre expérience et de leur pratique de l'oraison.

* un temps d'oraison commune dans la chapelle des carmes (15 à 30 mns): ce temps est guidé dans les premiers temps (avec des prières lues en plusieurs fois pour "entrecouper" les temps de silence, puis seulement lues en début d'oraison et enfin juste un chant d'entrée pour introduire l'oraison, quand les participants parviennent à l'issue de la session et qu'ils se sont déjà bien exercés à l'oraison chez eux).

Ce déroulement est très pédagogique et permet à chacun de découvrir l'oraison, ce qu'elle est, comment la pratiquer et comment persévérer (on peut aussi les années suivantes s'inscrire à la session proposée aux persévérants, toujours chez les carmes avec une formule, plus "étalée" sur l'année, qui leur correspond mieux).

Les témoignages sur ce site vous montreront combien cette découverte peut "révolutionner" une vie, dans la découverte de son intimité avec le Seigneur et combien elle dilate l'âme vers Dieu, le Tout Autre et vers l'autre, mon prochain...

Un témoignage

Je vous livre quelques lignes sur mon « ressenti » par rapport à l’oraison.
L’oraison m’a fait mieux comprendre la nécessité de faire confiance en Dieu, d’oser s’en remettre à Lui.
Désormais, je me sens plus « en connexion » avec Lui et je l’invite dans mon quotidien, ce que je négligeais auparavant.

Ces rencontres quotidiennes me permettent de découvrir que c’est un Dieu « accessible ». Charge à moi de rester fidèle à ces rendez-vous ce que je tâcherai de faire, en bon « petit soldat ».
Bien cordialement.
Marie-André