École d'oraison de Toulouse

coucher de soleil sur l'ocean

Bienvenue sur le site de l'école d'oraison de Toulouse

L'oraison est la prière de l'enfant de Dieu, du pécheur pardonné qui consent à accueillir l'amour dont il est aimé et qui veut y répondre en aimant plus encore(CEC 2712).

Ce site est là pour vous permettre de découvrir l'école d'oraison du couvent des Carmes.

Nous vous proposons des références bibliographiques pour découvrir ou approfondir votre oraison ; ainsi que des liens vers d'autres sites qui vous permettrons d'aller plus loin dans cette découverte.
Bonne navigation, et à bientôt dans la prière !

Un témoignage

J'avais décidé de venir à l'école d'oraison pour apprendre à mieux prier, pour essayer d'améliorer ma prière quotidienne.

J'ai été surpris lorsque j'ai compris que l'oraison dont on parlait n'était pas seulement un autre mot pour désigner la prière, mais une façon de prier, différente de mon traditionnel bavardage du soir.
J'ai pris du temps pour rentrer en moi et tenter d'y rencontrer Le Père. C'est difficile... C'est difficile de se concentrer et de rentrer au fond de soi-même. Je n'ai pas toujours eu cette chance. J'y suis arrivé pourtant, quelques fois, mais, à ma grande déception, je n'ai pas su y trouver quelqu'un. J'étais donc un peu sur ma faim, un peu déçu de n’avoir pas su y arriver.

Et puis, finalement, j'ai réalisé que ce que je sais depuis longtemps, "Dieu est en chacun de mes frères", s'applique aussi à moi: "Dieu est aussi en moi". Ca a changé ma vision de l'oraison. Ce n'est plus un voyage vers un rendez vous avec Le Pére qui viendrait ou non, me rejoindre. C'est une visite que je rends au Père qui est là, au fond de moi. Je n'ai pas besoin de demeurer un temps très long à attendre qu'il vienne, je sais qu'il est là. Je descends en moi pour le rencontrer voilà tout. L'intensité ne se mesure pas au nombre de minutes. Je descends et puis je retourne à ma prière du soir, ou du moment. J’ai ou non, le sentiment d’avoir ressenti sa présence, mais je sais qu’il était là. Ma prière quotidienne s’est maintenant enrichie de ce temps, même court, d'oraison.
Christian